Marche blanche à Marseille : «Pour l’instant, on est dans la peine. Après viendra la rage»

Une marche blanche a réuni plusieurs milliers d’habitants ce samedi, cinq jours après l’effondrement de deux immeubles qui a fait huit morts. Ce samedi, un balcon s’est effondré, blessant trois personnes.Continuer à lire sur Libération

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :