Centenaire 14-18 : un poilu inhumé un siècle après sa mort dans son village natal de Haute-Loire

Auguste Sabatier a enfin retrouvé son village natal de Haute-Loire pour reposer en paix pour l’éternité. 100 ans après la fin de la Première Guerre mondiale, une date symbolique. Ce poilu a été inhumé le samedi 10 novembre à Saugues, soit un siècle après sa mort.

Né à Saugues en 1892,  Auguste Sabatier appartenait au 121ème régiment d’infanterie, celui des Auvergnats. Devenu caporal-infirmier, il a perdu la vie lors d’une bataille sur la Côte 304, à Verdun.
 

 

La commune de Saugues a rendu hommage à Auguste Sabatier. / © Léa Broquerie / France 3 Auvergne
La commune de Saugues a rendu hommage à Auguste Sabatier. / © Léa Broquerie / France 3 Auvergne

« Il allait chercher tous les blessés sur le font pendant qu’on lui tirait dessus. En 1917, il a pris une balle dans le crâne en allant chercher un de ses camarades » confie Dominique Sabatier, le petit neveu d’Auguste Sabatier. 

Ses descendants se sont mobilisés pour que leur aïeul retrouve le caveau familial. Jusqu’à présent, le corps d’Auguste Sabatier se trouvait au cimetière de Nanterre en région parisienne.  Les démarches pour rapatrier son cercueil n’ont pas été aisées. 

Dans ce canton de Saugues, parmi les 2.000 hommes qui sont partis au front, 500 d’entre eux ont perdu la vie pour la France.
 

Centenaire 14-18: un poilu inhumé 100 ans après sa mort dans son village natal de Haute-Loire
Auguste Sabatier, un poilu de la Première Guerre mondiale a été inhumé à Saugues en Haute-Loire, un siècle après sa mort. Intervenants : Dominique Sabatier (petit neveu d’Auguste Sabatier), André Bergerie (petit-fils d’un poilu) et Rolland Sabatier (petit neveu d’Auguste Sabatier).  – Léa Broquerie et Bruno Livertoux

 Continuer à lire sur site d’origine

, , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :