Route du Rhum : premières arrivées ce dimanche

Actualités Météo

par La Chaîne Météo

Alors que la flotte s’est éparpillée sur plus de 4000 km, avec de nombreux voiliers aux abris pour laisser passer un ultime fort coup de vent, les deux premiers Ultimes se rapprochent déjà de l’arc antillais.

Vendredi, F.Gabart et F.Joyon ont accéléré leur course au cœur de l’océan Atlantique grâce à un alizé dynamique d’une vingtaine de nœuds (40 km/h) et une vitesse de navigation proche des 30 nœuds (55 km/h). En fin de journée vendredi, il ne leur restait qu’un peu plus de 1000 milles nautiques à parcourir pour rejoindre Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. F Gabart a réussi à conforter son avance avec un écart de 165 milles (365 km) par rapport à son poursuivant.


La situation météo ne va pas beaucoup évoluer ce samedi avec le maintien d’un régime d’alizé de secteur Est de l’ordre de 20 à 25 nœuds qui leur permettra de progresser à vive allure en direction de l’arc antillais. Avec un vent qui viendra de l’arrière de leur trimaran, ils devront opérer quelques changements de bord sur leur route pour garder un bon angle au vent.


Dimanche, en se rapprochant de l’arc antillais, le temps deviendra plus instable et l’alizé un peu plus irrégulier. Ils devront essuyer quelques grains et faire jouer toute leur expérience de marins dans cette configuration météo instable avec des vents irréguliers en force et direction. Après avoir enroulé la Guadeloupe par l’ouest, F.Gabart, s’il maintient son avance et évite les avaries devrait atteindre Pointe-à-Pitre en fin de journée de dimanche, heure française. Il battrait ainsi de quelques heures le dernier record de 7 jours, 15 heures et 8 minutes détenu par Loïc Peyron.




Suivez toute l’actualiuté de la mer sur nautisme.com

Continuer à lire sur site d’origine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :