La Cnil rappelle à Vectaury que le consentement n’est pas une option

Après Teemo, Fidzup et Singlespot, c’est au tour de Vectaury d’être épinglé par la Cnil pour absence de recueil d’un consentement valide dans le domaine de la collecte des données de géolocalisation à des fins de ciblage publicitaire. Continuer à lire sur Zdnet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :