« Le jour où il y aura des backdoors dans les logiciels, il n’y aura plus de vie privée »

Responsable cybersécurité au sein de l’Electronic Frontier Foundation, Eva Galperin nous explique pourquoi il faut craindre les lois sur les backdoors. Et pourquoi Protonmail n’est pas la panacée pour communiquer en toute sécurité.

Continuer à lire sur site d’origine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :