Isabelle Jeulin, nouvelle cavalière des Chevaliers à la Comédie de Toulouse

La salle de spectacle des Chevaliers du Fiel, La Comédie de Toulouse, a accueilli une nouvelle directrice, Isabelle Jeulin, qui a pour ambition d’ouvrir encore plus le lieu aux artistes émergents ainsi qu’à des événements diversifiés, tout en programmant la crème de l’humour hexagonal. Rencontre de rentrée, valises posées à Toulouse…

D’où venez-vous Isabelle ?

Je suis Parisienne, je suis passée par le lycée Balzac, j’ai une formation en gestion des entreprises, j’ai même fait de la gemmologie puis je suis rentrée, à l’âge de 25 ans, chez AB Productions. Là j’ai appris tous les métiers de la télé, c’était passionnant et très formateur. Au bout de 3 ans j’ai souhaité apprendre autre chose donc je suis partie à Canal+, je suis devenue responsable des documentaires puis, de fil en aiguille Internet s’est développé et j’ai fait beaucoup de coordination. J’ai ensuite intégré les chaînes Jimmy puis Comédie qui cherchait quelqu’un qui s’occupe des spectacles. Comme j’ai été bercée, grâce à mes parents, par «Au théâtre ce soir», j’avais une bonne culture théâtrale donc je me suis proposée. C’était une petite chaîne, une petite équipe donc on faisait tout, c’était passionnant et je suis restée 8 ans responsable des spectacles vivants. Puis nous avons souhaité diffuser les Chevaliers du Fiel qui étaient sur France 4 et lorsque cette dernière a changé sa programmation je les ai introduits auprès de C8. Donc quand Éric Carrière a su que j’avais envie d’apprendre de nouvelles choses,il m’a fait signe…

Comment travaillez-vous ?

J’adore sortir, parler, voir les spectacles, parler avec les producteurs, les artistes. À Paris j’allais voir en moyenne cinq spectacles par semaine en prenant des notes pour voir l’évolution des artistes, des spectacles. Depuis quelques années je me disais que j’aimerais faire la programmation d’un théâtre, j’adore l’humain, son évolution donc encadrer une équipe c’est mon truc, d’autant plus dans une structure familiale, plus petite. Et comme j’ai beaucoup d’énergie, j’aime faire des choses différentes et multiplier les rencontres.

Qu’allez-vous amener à La Comédie de Toulouse ?

Mon envie, et ce que j’aime dans la vie en général, correspond exactement au besoin de ce théâtre. Insuffler dans l’équipe une idée structurée, cadrée mais donner beaucoup de liberté à la créativité de chacun, c’est très important. Et j’amène un carnet d’adresses d’artistes parce que j’en connais beaucoup, ainsi que beaucoup de producteurs et tous m’ont dit quand ils ont su que je venais ici : «Ça t’ira tellement bien !» Donc c’était une évidence en fait.

Quels projets avez-vous en tête ?

Nous travaillons sur un volet 2 qui ne sera pas la suite de «Toulouse j’adore !» mais toujours avec Barbara dans une autre aventure. Les Chevaliers du Fiel tournt leur deuxième film en ce moment puis ils joueront leur nouveau spectacle le 15 janvier au Zénith et puis, nous travaillons sur une meilleure exposition de «Sept ans d’amour» avec Angélique Panchéri.

La Comédie de Toulouse (16, rue Saint-Germier). Tél. 05 34 44 16 70. www.lacomediedetoulouse.com


Des spectacles pour rire

Samedi 3 novembre à 20h30, vendredi 16 novembre à 21h30 : «Toulouse j’adore !»

Mercredi 7 et jeudi 8 novembre à 20h30 : Sellig

Vendredi 9 à 20h et samedi 10 novembre à 21h30 et en novembre : «Un Fil à la patte» par le Grenier de Toulouse

Samedi 10 novembre à 20h : Gérémy Credeville

Jeudi 15 novembre à 20h30 : Maxime Gasteuil (complet)

Vendredi 23 et samedi 24 novembre à 20h : Elisabeth Buffet

Samedi 24 novembre à 21h30 : Abdelkader Secteur

Samedi 1er décembre à 20h : Les Décaféinés

«Sept ans d’amour» tous les vendredis en décembre.

Samedi 8 décembre à 20h : Guillermo Guiz

Continuer à lire sur site d’origine

,
%d blogueurs aiment cette page :