Consommation : les bonnes recettes de l’anti-gaspi

Mardi 16 octobre sera la journée mondiale de l’alimentation. Chaque Français gaspille en moyenne 29 kilos de nourriture chaque année et si on y ajoute les déchets de la restauration et des grandes surfaces, le chiffre devient vertigineux : plus de 10 millions de tonnes de nourriture. Alors depuis quelques années, les initiatives se multiplient pour tenter de lutter contre ce gaspillage alimentaire. Le consommateur en est le premier bénéficiaire. Leaticia Ollivier utilise quotidiennement l’application Too good to go. Too good to go, c’est un panier de produits que le commerçant décide de brader parce qu’il pense ne pas pouvoir le vendre dans la journée. Les utilisateurs ont un créneau horaire limité avant la fermeture, pour venir le récupérer.

Dans le frigo de Leaticia, il y a des produits à date limite de consommation dépassée comme des yaourts. Mais la viande et le poisson ne peuvent pas être conservés. Alors Leaticia consulte son application. La grande distribution s’y est aussi mise, obligée par la loi de limiter le gaspillage alimentaire. Une démarché éco-responsable mais aussi économiquement. De la nourriture est aussi donnée aux associations. Et certains fruit trop mûrs reviennent même sous forme de confiture. L’association Les confitures rebelles allie projets d’insertion et lutte contre le gaspillage alimentaire.

Le JT

Les autres sujets du JT

Continuer à lire sur site d’origine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :