Le Parti socialiste à l’agonie

Editorial. Vendredi, le parti quitte son siège historique de Solférino. Sans dirigeant ambitieux ni stratégie, les socialistes s’éloignent durablement du cercle du pouvoir. Continuer à lire sur Le Monde

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :