Neige record au Canada

Actualités

par La Chaîne Météo

Une première vague de froid vient de débouler au nord-ouest du Canada, jusqu’au Montana (Rocheuses américaines). La neige a atteint une épaisseur record pour un mois d’octobre au Canada.

L’hiver fait une entrée fracassante au nord-ouest du Canada, sur les Etats des Rocheuses. L’Alberta a été particulièrement touché par d’abondantes chutes de neige, paralysant la ville de Calgary mardi soir.




Un climat froid et continental


Calgary est située à 80 km à l’est des montagnes Rocheuses, à 1000 m d’altitude, ce qui justifie un climat continental à influence montagnarde. C’est la troisième plus grande ville du Canada avec 1 million 400 000 habitants. C’est aussi une ville tournée vers les sports d’hiver, rendue célèbre par les jeux Olympiques d’hiver de 1988.


Le climat est donc rigoureux : il peut geler quasiment toute l’année. Les chutes de neige débutent souvent dès le mois de septembre, avec, par exemple, 12 cm tombés le 11 septembre 2014, clouant des avions au sol. La moyenne des températures d’octobre y est déjà de -2°C le matin, avant de plonger à -9°C de moyenne en novembre.




Record d’épaisseur de neige


Dans ce contexte, ces premières grosses chutes de neige de ce 2 octobre ne sont pas rarissimes, mais cette fois-ci, les quantités tombées battent l’ancien record de 30 cm en octobre 1914 : on a mesuré une épaisseur de 33 cm tombés en 24 heures, allant parfois jusqu’à 45 cm sur les premiers contreforts montagneux. Cette neige lourde et collante a brisé des branches d’arbres et des cables aériens. C’est la plus forte chute de neige survenue depuis le 26 avril 2003à Calgary.


La configuration météorologique était la suivante : une dépression très creuse est passée sur la zone, avec une bascule des vents au nord provoquant une irruption d’air froid en provenance de l’arctique. Conjugué à l’altitude, cet air froid a transformé la pluie en neige. La dépression circule en cette fin de semaine vers le Québec, provoquant là-bas un bref coup de chaleur suivi d’orages et de l’arrivée de l’air froid, qui se généralisera.



Continuer à lire sur site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :