VIDÉO – Les carburants changent de nom à la pompe à partir de ce vendredi

Vous ne trouverez plus de carburant à la pompe avec les termes de « sans plomb 95 », « sans plomb 98 » ou « diesel ». À partir du 12 octobre 2018, les stations-services européennes vont s’harmoniser en affichant des étiquetages spécifiques pour chaque carburant selon une directive de l’UE qui date de 2014.

La raison : “harmoniser” l’information des consommateurs européens et “permettre un accès plus large aux carburants alternatifs”, précise le communiqué.

Rond, carré et losange : mode d’emploi

Chaque type de carburant sera désormais représenté par une figure géométrique et des chiffres : un rond pour l’essence, un carré pour le gazole (diesel) et un losange pour les carburants gazeux.

Les nouveaux étiquetages de carburants communs à toute l’UE - Aucun(e)
Les nouveaux étiquetages de carburants communs à toute l’UE capture d’écran © ACEA

Selon Capital, pour l’essence, le sigle représentera un “E” dans un cercle accompagné d’un chiffre. Celui-ci correspondra à la teneur en biocarburant : 5% pour l’E5, 10% pour l’E10 et 85% pour l’E85. Ils remplaceront donc les actuels “sans-plomb 95 ou 98”, “sans-plomb 95E10” et le “superéthanol”.

Pour le diesel, son logo sera un carré encadrant un “B”. À l’intérieur, le chiffre “7” ou “10” représentera aussi la proportion de biocomposants et le “XTL” désignera le diesel synthétique produit à partir de gaz naturel, d’huiles végétales ou animales hydrotraitées.

Pour les carburants gazeux, le logo sera un losange, où sera représenté un “H2” pour l’hydrogène, un “CNG” pour le gaz naturel comprimé, un “LPG” pour le gaz de pétrole liquéfié et un “LGN” pour le gaz naturel liquéfié.

Période de transition à partir du 12 octobre ?

Selon BFM TV, ces noms n’entreront pas en vigueur immédiatement dans toutes les stations le 12 octobre. Il pourrait y avoir une période de transition pour que les automobilistes s’habituent. 

Des nouveaux noms pour les carburants - Visactu
Des nouveaux noms pour les carburants © Visactu

Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :