Mômes trotteurs. Le parc d’attractions Europa Park : chevaliers, contes et montagnes russes

Benjamin et Lola, deux jeunes Alsaciens nous guident dans les dédales ludiques de l\'Europa Park
Benjamin et Lola, deux jeunes Alsaciens nous guident dans les dédales ludiques de l’Europa Park (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Deux jeunes Alsaciens nous font aujourd’hui découvrir aujourd’hui Europa Park. Ce parc d’attractions allemand se trouve à Rust, à 45 minutes de Strasbourg.

« En Grand Huit, j’ai déjà fait le Pegasus, et ça montait tout doucement sur un tapis volant et après ça redescendait tout vite et ça tournait dans tous les sens. » À 8 ans, Lola n’a pas froid aux yeux. Son ami Benjamin 10 ans non plus ! S’il n’a pas encore testé le tout nouveau Grand huit, Cancan coaster, avec son décor inspiré du Moulin Rouge, ce jeune Alsacien conseille le Blue Fire, où l’on est catapulté à 100 km/h en 2,5 secondes ! Le Blue Fire se trouve dans le quartier islandais. 

Dans le Blue Fire, y a des vrilles, des loopings, et des virages serrés. Il est vraiment impressionnant !

Benjamin

Dans ce parc, on voyage partout en Europe 

De la Scandinavie à l’Italie, en passant par l’Espagne. « Y a même un spectacle dans les arènes en Espagne avec des chevaliers. On peut aussi assister à des spectacles sur glace. » 


Dans un dédale de jardins extrêmement soignés, on entend de drôles de voix et d’étonnants dialogues : « Qui vous a invité ici ? Mais les mouches ! » Bienvenue dans l’allée des contes, où papotent aussi Hansel et Gretel. « Ici, on découvre un tracteur avec des citrouilles, Halloween c’est pour bientôt », se réjouit Benjamin.  

Puis pause-déjeuner au restaurant le Food Loop dans le quartier luxembourgeois. Pratique, on commande soi-même son repas sur un écran installé directement à sa table. « Au-dessus de chaque table, il y a une sorte de toboggan pour faire glisser le repas, au lieu que ce soit quelqu’un qui nous le ramène », explique Lola.  

« Wilkommen in Voletarium ! » Nous voilà dans le plus grand théâtre volant d’Europe

Benjamin et Lola dans le Voletarium
Benjamin et Lola dans le Voletarium (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Des images dont la résolution est huit fois plus élevée que la Full-HD sont projetées sur un écran de 425 m². Tel un oiseau, on plane au-dessus de Venise et de la tour Eiffel.
« C’était trop bien, les sièges avancent et bougent dans tous les sens et au tout début on a vu la terre. Et c’est vraiment réaliste » s’enthousiasment nos deux jeunes guides.  

A l\'envers...dans les montagnes russes tournoyantes
A l’envers…dans les montagnes russes tournoyantes (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Puis nous voilà sous terre dans le Royaume d’Arthur et les Minimoys, ces petites bêtes de la taille d’un pouce imaginées par Luc Besson. Et hop ! On voyage à bord d’un wagon, dans ces montagnes russes tournoyantes, on vole encore…
« Moi j’avais les pieds et les mains en l’air, à l’aise ! » rigole Benjamin.  

Et comme on devient vite accro, on grimpe à bord de l’Alpenexpress pour une descente à pic des Alpes. Avec un casque qui projette un monde fantastique en 3D. Pris dans les filets d’Europa Park !  

On pilote une voiture, et c’est génial quand l’araignée se pose dessus

     

Continuer à lire sur site d’origine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :