Super Loto du Patrimoine : un coup de pouce pour le Château de Pont-Remy dans la Somme

Amiens, France

Le Château de Pont-Remy dans la Somme, tombe en ruines. Bâti au XIVe siècle, victime d’un incendie en 2012, il a été racheté par la mairie il y a deux ans. Cette dernière compte beaucoup sur le loto du Patrimoine, lancé au début du mois, pour trouver les fonds qui lui permettront de sauvegarder ce bien si cher aux habitants.

150 000 euros nécessaires 

Le Château de Pont-Remy fait partie des 269 monuments en péril, retenus par la mission dirigée par Stéphane Bern. Mais impossible de dire combien touchera la commune pour sa restauration, ni quand. « Quand je suis allée à l’Elysée, en juin, on ne nous a pas donné une somme fixe ni une date. Nous sommes dans l’incertitude », reconnaît Annie Roucoux, la maire de la commune.

« Il n’y a eu aucune promesses chiffrées » Annie Ricoux, maire de Pont-Remy

Mais la mairie, a évalué les besoins à 150 000 euros « pour le sécuriser d’abord, car il y a encore des pierres qui vont tomber et pour stopper le délabrement », explique l’élue. Annie Roucoux, espère que beaucoup de Français se mobiliseront pour jouer au super loto avec la cagnotte à 13 millions d’euros en jeu ce vendredi soir et que beaucoup d’autres ont aussi acheté les jeux à gratter à 15 euros, mis en vente au début du mois, et ce malgré la polémique. 

Le Loto du Patrimoine lancé en septembre 2018 - Radio France
Le Loto du Patrimoine lancé en septembre 2018 © Radio FranceHajera Mohammad

Mettre en lumière les petites communes

En effet, il y a quelques jours, Stéphane Bern, nommé par le président de la République en personne, pour diriger cette mission Patrimoine, avait menacé de claquer la porte estimant que les moyens mis à sa disposition, étaient trop insuffisants. Une colère saine selon Annie Roucoux qui lui apporte son soutien. « C’est grâce à lui qu’on a pour la première fois quelqu’un qui s’occupe du petit patrimoine de nos petites communes, sinon ce sont toujours les gros monuments ! » 

La maire de Pont Remy, regrette également que sur un jeux de grattage à 15 euros, seulement 1,52 euros soit reversé à la Fondation du Patrimoine : « Ce n’est pas suffisant. Quand on nous l’a annoncé à l’Élysée, on a dit que c’était peu (…) C’est une mesure de solidarité aussi certes, mais c’est vrai que l’État devrait en faire encore plus », affirme-t-elle.

Dans la commune de Pont-Remy, l’idée de ce loto a séduit la plupart des habitants, comme Sylvain : « Je prendrai un ticket ce vendredi. Si ça peut apporter quelques chose à notre château ou même à d’autres édifices retenus, c’est important, c’est notre patrimoine », explique-t-il. Bruno, lui, trouvait que les jeux à 15 euros étaient beaucoup trop chers. En revanche, il est prêt à dépenser 3 euros pour jouer une grille ce vendredi également, et il fait même une promesse : « Si je gagne, je donne une participation pour le château. Je donnerai un million d’euros ! »

Le Château de Pont-Remy accueillera ce dimanche le public, à l’occasion des Journées du Patrimoine.

Les sites retenus dans la Somme par la Mission Patrimoine :

  • Château de Pont Remy
  • Château de Beaucamps-le-Jeune
  • Basilique Notre-Dame de Brebières à Albert
  • Église Notre-Dame de l’Assomption à Estrées-lès-Crécy
  • Friche industrielle d’Harondel à Berteaucourt-les-Dames
  • Église Saint-Pierre de Fremontiers

La suite sur le site d’origine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :