Toulouse. Rire, théâtre et impro à la Comédie de Toulouse

Pour ce dernier trimestre, le théâtre des Chevaliers du Fiel dédié à l’humour, accueillera des spectacles de comiques certes, mais également des soirées d’impro et du théâtre.

Dès la mi-septembre les bonnes habitudes reviennent à la Comédie de Toulouse grâce au Trio d’impro — deux comédiens et un musicien — qui suit chaque mois les directives d’un public farceur et aventureux. Puis, le programme se déroulera ensuite au fil des mois, les noms connus se mêlant aux talents moins repérés. Frédéric Fromet, lui, bénéficie de sa participation à l’émission «Par Jupiter !» de Charline Vanenecker et Alex Vizorek sur France Inter grâce aux ritournelles bien troussées et hilarantes dont il a le secret (concert drôle le mercredi 26 septembre à 20h30). Puis, un habitué de la scène de la Comédie, Aymeric Lompret, déploiera toute sa science du rire bien trempé et corrosif avec l’air de ne pas y toucher (à voir absolument samedi 29 septembre à 20h30). En octobre (samedi 13 à 20h), Alex Ramirès joue à toute vitesse avec les codes gay dans «Sensiblement viril» avec un grand sens de l’autodérision.

Sellig, Buffet et les autres

Novembre arrive et Sellig avec (mercredi 7 et jeudi 8 à 20h30) ! Le désopilant «Épisode 5» de ses aventures familiales et psychiques, testé voilà quelques mois ici aussi, est un enchaînement de situations tordantes qu’il fait vivre à ses protagonistes de jeu habituels — sa sœur, son beau-frère Bernard, les enfants… —. Il est prudent de réserver vite, il a rempli la salle en moins de deux lors de son dernier passage et c’est amplement mérité. C’est ensuite la célébrissime pièce de théâtre de Feydeau «Un Fil à la patte», mis en scène par Pierre Matras et joué par la talentueuse troupe du Grenier de Toulouse, qui occupera les planches du 9 au 30 novembre . Gérémy Credeville s’insérera dans cette longue programmation théâtrale avec son nouveau spectacle «En vrai, le titre on s’en fout» (samedi 10 novembre à 20h) pour se poser des questions toutes plus absurdes et trash les unes que les autres : efficace et prometteur.

Tout comme Maxime Gasteuil, provincial qui «Arrive en ville» avec un spectacle qui met en lumière le décalage avec sa nouvelle vie parisienne (jeudi 15 novembre à 20h30). Quant à Elisabeth Buffet, qui assume tout, même son «Obsolescence programmée» qui la porte à miser sur un «charme intellectuel plutôt que sur un physique en faillite…», c’est avec grand plaisir que nous retrouvons cette vraie nature, charmante et enjouée (vendredi 23 et samedi 24 novembre à 20h). Avec «Salam Aleykoum», Abdelkader Secteur propose un spectacle uniquement en langue arabe (samedi 24 novembre à 21h30) et Les Décaféinés — Rémi et Clément — refont le monde tous les jours avec une bonne dose d’absurdité et de lessive à la laverie devant une machine (samedi 1er décembre à 20h). Et pour terminer l’année , l’un des comiques estampillé France Inter — il officie dans La Bande originale de Nagui — sera à la Comédie pour se questionner sur lui-même : est-il un chic type ou une ordure ? Suspense…

La Comédie de Toulouse (16, rue Saint-Germier). Tél. 05 34 44 16 70. www.lacomediedetoulouse.com

Continuer à lire sur site d’origine

,
%d blogueurs aiment cette page :