Les hôpitaux psychiatriques parisiens disent non au regroupement

Le manque de lits en unité psychiatrique et la difficulté à prendre en charge ces malades. C’est ce que dénonçaient cet après-midi plusieurs centaines d’agents. En cause, la politique de fusion des établissements.
 

Continuer à lire sur site d’origine

, , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :