De la disparition aux obsèques ce vendredi : retour sur l’affaire Arthur Noyer, première victime connue de Nordahl Lelandais

Bourges, France

La première victime de Nordahl Lelandais n’est pas Maëlys, mais bien Arthur Noyer. Le caporal du 13e bataillon de chasseurs alpins de  Barby près de Chambéry n’avait que 23 ans lorsqu’il croise sa route. Une rencontre qui va lui être fatale. Mais ce n’est que plusieurs mois après que l’on va enfin connaître le sort d’Arthur Noyer. De sa disparition en avril 2017, jusqu’en décembre de la même année, ses parents vont vivre l’angoisse, ne sachant pas ce qu’il est advenu de leur fils. 

La disparition en avril 2017

Dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, Arthur Noyer disparaît. Le caporal du 13e BCA ne se présente pas au rapport à la caserne de Barby le matin du 12 avril, ce qui ne lui ressemble pas. Il a été vu pour la dernière fois vers 4h du matin en train de faire du stop à la sortie de la discothèque du Carré Curial à Chambéry. Il a passé la soirée avec des amis. Prévenus de la disparition de leur fils, ses parents quittent Bourges où ils habitent pour participer aux recherches. Le 20 avril, le parquet de Chambéry ouvre une enquête pour enlèvement et séquestration.

Un rassemblement à Bourges le jour de l’anniversaire d’Arthur

Les parents d’Arthur Noyer vivent dans l’angoisse depuis des mois, l’enquête est au point mort. Le jour où leur fils aurait eu 24 ans, ils organisent un rassemblement qui réunit plus de 500 personnes à Bourges pour remobiliser l’opinion publique. En mai, une marche blanche avait été organisée à Chambéry avec la famille, les proches de Bourges et les collègues militaires d’Arthur Noyer.

Marche blanche à Chambéry pour Arthur Noyer, disparu le 12 avril 2017 - Radio France
Marche blanche à Chambéry pour Arthur Noyer, disparu le 12 avril 2017 © Radio FranceNathalie Grynszpan

La piste Nordahl Lelandais 

Nordahl Lelandais, principal suspect dans la disparition de Maëlys, est placé en garde à vue le 18 décembre 2017. Plusieurs liens ont été fait avec Arthur Noyer. Un témoin l’a aperçu dans la discothèque où le caporal a terminé la soirée. Le téléphone portable de Nordahl Lelandais a “borné” aux mêmes endroits et aux mêmes heures cette nuit-là que le militaire. Sans compter que des images de vidéosurveillance ont montré que la voiture du suspect se trouvait à Chambéry à cette date. Les enquêteurs prennent la piste d’autant plus au sérieux que lors d’une perquisition au domicile des parents de Nordahl Lelandais, ils réussissent à remonter à d’anciennes recherches internet. Le 25 avril, quelques jours après la disparition d’Arthur Noyer, il s’est renseigné sur la manière de faire disparaître un corps. 

La mise en examen 

Le 20 décembre, les résultats d’une analyse ADN confirment que le crâne retrouvé le 7 septembre à Montmélian (Savoie) est bien celui d’Arthur Noyer. Le procureur de Chambéry annonce la mise en examen de Nordahl Lelandais pour assassinat. Ce dernier continue à nier les faits, il admet seulement qu’il était présent sur les lieux de la disparition. Ce soir-là, la mère d’Arthur s’adresse à son fils disparu : “Nous avons toujours gardé espoir de te retrouver, mais aujourd’hui nous savons que nous ne te reverrons jamais, cher Arthur. Essaie de reposer en paix mon grand. Tu étais un jeune homme aimant, prévenant, courageux. Nous sommes fiers de toi. Nous faisons confiance à la justice et nous allons continuer de nous battre jusqu’à ce que la vérité éclate.

Le 20 décembre 2018, Nordahl Lelandais est mis en examen pour assassinat dans le cadre de l'enquête sur la disparition d'Arthur Noyer - Visactu
Le 20 décembre 2018, Nordahl Lelandais est mis en examen pour assassinat dans le cadre de l’enquête sur la disparition d’Arthur Noyer © Visactu

Nordahl Lelandais admet avoir pris Arthur Noyer en stop

Déjà dans l’affaire Maëlys, Nordahl Lelandais n’est pas très bavard. Il se confie au compte-goutte. Le 5 février 2018, lors de son audition par la juge d’instruction de Chambéry, il reconnaît avoir pris le caporal en stop la nuit de sa disparition. Mais il affirme l’avoir « déposé un peu plus loin« . 

L’appel déchirant des parents du militaire : “Arrête de jouer avec nous !”

Les parents d’Arthur Noyer lancent un appel poignant à Nordahl Lelandais le 18 février 2018. Ils lui demandent la vérité sur sa mort. Dans un post facebook, Cécile et Didier Noyer s’adressent à lui : « Si vous êtes l’auteur de l’assassinat de notre fils Arthur, que son visage hante vos jours et vos nuits jusque dans l’éternité (...) Durant huit mois, nous avons vécu un enfer, l’angoisse, la peur, l’espoir, le désespoir… Votre silence y est pour beaucoup ». En référence aux aveux de Nordahl Lelandais après la découverte d’une goutte de sang de Maëlys dans le coffre de sa voiture, ils ajoutent : « puisque vous ne daignez avouer qu’acculé à la preuve déterminante, nous laisserons le « dossier Arthur » parler avant vous ; puissent les enquêteurs et la justice œuvrer à la vérité. Notre famille a besoin d’un procès. Nous devons savoir. Nous saurons ».

Les aveux de Nordahl Lelandais

Le 29 mars 2018, Nordahl Lelandais avoue le meurtre d’Arthur Noyer. Interrogé par deux juges d’instruction sur les circonstances de la disparition du jeune caporal, l’ancien maître-chien explique qu’ »une bagarre » a éclaté entre lui et le militaire « avec des échanges de coups réciproques« . Il avoue qu’après plusieurs « coups de poing au visage« , Arthur Noyer, a chuté « en arrière« . Il a ensuite « constaté le décès d’Arthur Noyer« . 

Le même jour, Nordahl Lelandais a été transporté au col de Marocaz près de Montmélian, là où le crâne d’Arthur Noyer a été découvert le 7 septembre 2017.

Les adieux au jeune caporal

Plus d’un an et demi après sa disparition, les parents d’Arthur Noyer peuvent enfin organiser des funérailles pour leur fils. Ses obsèques ont lieu ce vendredi 7 septembre à 14h30 en la cathédrale de Bourges. La cérémonie est ouverte à tous. « Comme disait Didier (le papa), Arthur ne nous appartient pas, il avait plein d’amis, il était apprécié de plein de personnes, on ne peut pas les exclure de cette cérémonie », a confié Cécile Noyer à France Bleu Berry. Les parents de Maëlys ont prévu de venir aux obsèques ce vendredi après-midi. Cécile et Didier Noyer avaient fait de même en juin pour les adieux à la petite fille en Isère.

La tante de la petite Maëlys, autre victime de Nordahl Lelandais lui a adressé un message de soutien sur Facebook : “ Toutes mes pensées vous accompagneront demain. Je sais que ce moment sera douloureux mais important pour vous, comme il l’a été pour nous lors des funérailles de notre petite puce. Arthur peut être fier de ses proches.” Les parents du caporal s’étaient rendus aux obsèques de Maëlys en juin dernier en Isère.

Didier et Cécile Noyer chez eux à Bourges - Maxppp
Didier et Cécile Noyer chez eux à Bourges © MaxpppStéphanie Para / Le Berry Républicain

En savoir plus >> Notre dossier sur Nordahl Lelandais

Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :