L’île de Porquerolles, dont la population est multipliée par 50 l’été, arrive à saturation

L’île paradisiaque du Var accueille 15 000 visiteurs chaque jour en juillet et août.

L’île de Porquerolles, dans le Var, est prise d’assaut par les touristes l’été, à tel point que sa population est multipliée par 50 la journée. A cela s’ajoutent les 1 500 bateaux ancrés devant ses plages ou dans les calanques de ce site protégé. Cette situation peut être frustrante pour les visiteurs venus chercher un coin de paradis.

« Ces visiteurs vont sur l’île pour profiter d’un parc national, profiter d’espaces ouverts, profiter de plages, et se trouvent dans une promiscuité importante », reconnaît Marc Duncombe, directeur du parc national de Port-Cros. « Il y a des conséquences sur les milieux naturels, c’est le piétinement de la végétation, toutes sortes de déchets qui peuvent se retrouver dans le milieu naturel puisque les services publics habituels sont saturés. » 

« Il y a nécessité de mieux réguler, estime Marc Duncombe, pour avoir une qualité de service d’accueil qui soit permanente à Porquerolles ».

L’autre problème, c’est la gestion de l’eau. Les nappes phréatiques sont épuisées et il faut chaque jour en acheminer par tanker depuis Hyères, ce qui coûte très cher. « La note totale atteint 450 000 euros », explique Isabelle Monfort, déléguée à l’eau potable de la ville.

Contrairement aux idées reçues, les pics de fréquentation sur l’île de Porquerolles n’ont pas lieu le week-end mais le mardi, le mercredi et le jeudi. 

Le reportage d’Olivier Martocq

–‘–

–‘–

Continuer à lire sur site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :