Les histoires d’étoiles finissent mal, en général

L’étoile géante Êta de la Carène fut au centre d’une explosion observée en 1843, comme une supernova… sauf qu’elle a survécu. Des astronomes américains pensent avoir percé le mystère, dans un scénario impliquant une danse à trois astres et une violente fusion.Continuer à lire sur Libération

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :