Gay Games 2018 : menacée pour son homosexualité, Clare n’a pourtant pas quitté l’Ouganda. Elle se bat et dénonce

Clare Byarugaba, activiste LGBT en Ouganda, participe à ses premiers Gay Games. Elle habite aussi l’un des 72 pays qui criminalisent l’homosexualité. A Paris, elle profite de ces instants de liberté avant de repartir en Ouganda. Harcelée, insultée et menacée dans son pays, elle témoigne.

Continuer à lire sur site d’origine

, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :