Amiens : le bar l’Usine, quartier Saint-Leu, totalement détruit dans un incendie

Amiens, France

Ce sont les passants qui ont donné l’alerte vers 6 heures ce samedi 11 août, en découvrant le bar L’usine en flammes. Situé quai Belu, dans le quartier Saint-Leu à Amiens, en plein centre-ville, le bar s’était déjà entièrement embrasé à l’arrivée des pompiers, mais le feu ne s’est pas propagé aux autres établissements. En revanche, un appartement au-dessus du bar a aussi été incendié.

Les pompiers étaient toujours sur place vers 10 heures samedi pour dégager les décombres - Radio France
Les pompiers étaient toujours sur place vers 10 heures samedi pour dégager les décombres © Radio FranceLisa Melia
Le feu s'est aussi propagé à l'appartement du dessus - Radio France
Le feu s’est aussi propagé à l’appartement du dessus © Radio FranceLisa Melia

22 pompiers pour éteindre le sinistre

Deux habitants, vivant au-dessus du bar, sont sortis par les fenêtres, aidés par des passants. Ils ont été mis en sécurité. Au total, 22 pompiers et cinq véhicules étaient sur place pour éviter toute reprise de feu. Un périmètre de sécurité a été mis en place autour du bâtiment. Les pompiers ont passé leur matinée à déblayer, surtout qu’une partie des gravats et des poutrelles continuaient à se consumer. Pour l’instant, on ne connaît pas l’origine du sinistre.

L’intervention des pompiers a néanmoins été périlleuse, explique le lieutenant Valéry Manidren, chef de groupe du centre de secours d’Amiens-Catelas : « dans ces quartiers exiguës, le cheminement pour accéder au feu est particulièrement difficile. Pour mes collègues qui ont fait l’attaque du feu, la progression a été très difficile, mais ils ont été efficace puisqu’on a évité une propagation horizontale, aussi bien à gauche qu’à droite.« 

« J’étais avec des amis en face, en train de boire un coup, des collègues nous ont appelé pour nous dire que le restaurant était en train de prendre feu« , raconte Mickaël, l’un des salariés de L’Usine. Ancien militaire, il a le réflexe d’aider les deux occupants du logement au-dessus de l’établissement, pour les évacuer : « je les ai fait passé par la fenêtre et ensuite le restaurant à recommencer à prendre feu, de tous les côtés« .  Tous les salariés étaient regroupés près de L’Usine ce matin, choqués. « On est au chômage technique, on ne sait pas ce qu’il va se passer pour nous« , conclut Mikaël.

La suite sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :