Agen. 22e Nuit internationale de la chauve-souris

Les chauves-souris, ces mammifères discrets virevoltant à la tombée de la nuit, sont partout autour de nous. Pourtant, elles restent méconnues et victimes de nombreuses idées reçues. Pour apprendre à mieux les connaître, la Société française pour l’étude et la protection des mammifères (SFEPM) organise la Nuit internationale de la chauve-souris qui en sera à sa 22e édition. Partout en France, des spécialistes proposent des conférences, des sorties nocturnes à l’écoute des chauves-souris, des expositions, des projections de films, des ateliers… gratuits et ouverts à tous ! De riches rencontres pour découvrir, s’enthousiasmer et aimer ces fascinants mammifères nocturnes.

Homme et chauves-souris

Du fait de la disparition de leurs gîtes naturels, de nombreuses espèces de chauves-souris utilisent depuis des siècles déjà des lieux anthropiques. Églises et leurs clochers, caves, greniers, granges, tunnels ferroviaires, ponts, constructions hydrauliques… la liste des bâtiments utilisés par les chauves-souris est longue. La prise en compte de leur présence lors de construction, d’aménagement, de rénovation, de fermeture et de démolition devient alors essentielle pour leur conservation, ces éléments bâtis pouvant à la fois constituer des gîtes de repos, de mise bas et d’élevage des jeunes et d’hibernation, soit des lieux leur permettant d’effectuer complètement leur cycle de vie. Ce thème permettra de présenter l’opération «Refuge pour les chauves-souris», outil de conservation participative.

La chauve-souris de l’année

Pour cette année 2018, l’espèce désignée comme «chauve-souris de l’année» par Batlife Europe est le petit rhinolophe, une des espèces les plus anthropophiles qui soient. Plus de 30 pays en Europe se sont engagés à faire découvrir cette espèce, les menaces qui pèsent sur elle ainsi que les actions menées pour la conserver comme sa prise en compte lors de rénovation dans les milieux bâtis ou dans la fermeture des milieux souterrains.

En Lot-et-Garonne avec l’appui du Concervatoire d’espaces naturels d’Aquitaine, trois soirées «découverte» sont programmées dans le cadre de cette 22e nuit de la chauve-souris : le 21 août au château de Bonaguil ; le 23 août au château de Gavaudun et le 28 août aux grottes de Lastournelle à Ste-Colombe-de-Villeneuve.

Informations sur www.nuitdelachauvesouris.com

Continuer à lire sur site d’origine

,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :