Faut-il avoir peur des robots «trop» humains ?

Il existe une théorie selon laquelle plus un objet ressemble à l’humain, plus l’humain s’y attache… jusqu’au moment où cet amour se transforme en effroi horrifié. Cette théorie estampillée «la vallée de l’étrange», est-elle valable ? Pas forcément.Continuer à lire sur Libération

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :