Attendu par la justice en Italie Luiggi Bestetti reste en prison

Dans le box, Luiggi Bestetti s’excuse : "Je n’ai pas compris", dit-il à plusieurs reprises. Le français qu’il pratique depuis une dizaine d’années est suffisant pour la vie de tous les jours, pas forcément pour les termes utilisés dans les palais de justice. D’autant que le box vitré et les micros de la salle d’audience n’aident pas vraiment à la communication.

Le président Gérard Pons reformule les questions. Les siennes, celles de l’avocate générale Françoise Mariaux, aussi, utilisant un synonyme, un mot d’italien parfois.

Continuer à lire sur site d’origine

,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :