La télévision n’est (toujours) pas morte

Chaque émergence d’un nouveau médium engendre son lot d’oraisons funèbres quant à ceux qui ont précédé : le théâtre est mort, la radio est morte, le cinéma est mort, on connaît la chanson à force de l’entendre fredonner à chaque coin de rue. Pourtant, le retentissement (inter)national de la dernière Coupe du monde de football est venu nous rappeler à quel point la télévision avait, pour sa part, encore un rôle à jouer dans nos expériences médiatiques contemporaines.Continuer à lire sur Libération

%d blogueurs aiment cette page :