Toulouse. Le 14-Juillet en chantant de Léa Paci

Léa Paci est la benjamine des artistes présents samedi soir, prairie des Filtres, pour le NRJ Music Tour. A 21 ans, la chanteuse a à son actif un premier album. et une détermination sans faille.

Kendji Girac, Amir, Claudio Capéo et Martin Solveig sont les vedettes du concert offert samedi, à Toulouse, par NRJ et la Mairie. Un tel spectacle, où chacun présente une poignée de chansons, est l’occasion de découvrir de jeunes pousses prometteuses comme Léa Paci, dont le premier album est sorti l’an dernier, dans un registre qu’on pourrait rapprocher de celui de Louane. Deux titres sont déjà sortis, «Pour aller où ?» et «Adolescente pirate», qui ont eu un certain succès en radio. Léa Paci les interprétera, ainsi qu’un morceau «pop électro» en compagnie du duo Diva Faune, sur la grande scène de la – très – grande prairie des Filtres.

«Ce sera ma première fois à Toulouse et ma première fois dans un endroit aussi vaste, s’enthousiasme Léa Paci. J’ai regardé des images du concert de l’an dernier sur Internet : c’est immense et magnifique. Et puis il y a cette marée humaine. J’ai beau être très traqueuse, je suis sûre que je passerai un formidable moment.»

La chanteuse, qui va «gentiment sur ses 22 ans» a toujours eu la passion artistique chevillée au corps. Cela commence par de la capoeira à 4 ans et du théâtre de 6 à 18 ans. «J’ai joué dans une petite troupe avec, pendant très longtemps, des emplois qui étaient comme une extension de moi-même, c’est-à-dire pleins de vie. Et puis, les deux dernières années, on m’a poussée vers des rôles extrêmement difficiles, l’un où j’étais en pleine dépression, l’autre où je prononçais seulement deux phrases en 1h45. Je me posais des tas de questions mais je n’ai jamais autant appris, notamment en matière d’expression visuelle et physique.»

La musique, Léa Paci y vient avec des spectacles comme «La vie de Brian» (des Monty Python) et surtout «West Side Story», où elle a la chance d’incarner la fameuse Maria.

Quant à l’album, il a été déclenché par Warner après plusieurs chansons postées sur Youtube par Léa Paci, seule à la guitare.

«Ce disque est très autobiographique. Je raconte cette période si importante qui va de 18 à 20 ans. La majorité m’avait fait pousser des ailes : je pensais pouvoir me débrouiller seule. alors que j’étais encore un enfant.» Ses histoires, Léa Paci les raconte à Yohan Malory, qui les met en forme. Il y a deux ans, la chanteuse «n’osai (t) pas» les écrire elle-même. Aujourd’hui, elle se sent «vraiment libérée», elle qui a participé à l’écriture et la composition de toutes ses nouvelles chansons. Et ce n’est pas tout : forte d’un BTS en communication, la jeune parisienne, qui est son propre manager, compte bien «mettre à profit ses études pour (son) propre projet». Indépendante et déterminée, la demoiselle !

NRJ Music Tour, samedi 14 juillet à partir de 19 heures prairie des Filtres, Toulouse.

Album « Chapître 1 », de Léa Paci (Elektra/Warner).

Continuer à lire sur site d’origine

,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :