IGP contre AOP, les éleveurs porcins corses défendent leur charcuterie

Antoine Poggioli élève ces porcs et les charcute près d’Ucciani, en Corse du Sud. Cet éleveur a été le premier à voir sa charcuterie certifiée AOP. Par choix, il a quitté la démarche. Aujourd’hui, il est redevenu un éleveur fermier sans label et sans subvention.

« On est à 100% en race nustrale, on respecte le cahier des charges et on va même au-delà du cahier des charges de l’AOP; mais on ne peut pas adhérer et faire simplement la caution pour certains autres qui ne jouent pas le jeu », défend-il.  

Comme lui 80% des éleveurs porcins souffrent d’une absence de reconnaissance de leur savoir-faire. L’Office de développement agricole et rural de la Corse les invitent à faire entendre leur voix auprès de l’INAO, l’organisme national qui délivre les appellations contrôlées.
 

IGP contre AOP, les éleveurs corses défendent leur charcuterie
Intervenants – Antoine Poggioli, U Porcu neru – Membre de l’Associu di i Purcaghji Corsi; Nicolas Capodimacci, président de Salameria corsa – Eleveurs en démarche AOP; Lionel Mortini, président de l’ODARC; Christian Piazza, président de l’Associu di i Purcaghji Corsi; Equipe – Sylvie Wolinsky, Josephine Kloeckner.

La situation devient urgente surtout depuis que onze semi-industriels ont obtenu en mai dernier l’IGP, l’Indication géographique protégée, sur sept produits emblématiques de la salaison corse.

Si l’appellation IGP garantit des porcs d’origine 100% française et des produits transformés en Corse, elle donne aussi droit à l’appellation « charcuterie de l’île de Beauté ».

En face, seule la charcuterie AOP garantit des porcs corses et une charcuterie transformée en Corse, avec pour appellation « charcuterie corse ».

De quoi semer la confusion et tromper le consommateur selon Joseph Colombani, le président de la Chambre régionale d’agriculture de Corse qui qualifie de « catastrophe » l’obtention de ces IGP. Il dit craindre qu’il y ait tromperie pour les consommateurs avec des produits commercialisés sous le nom « charcuterie de l’Ile de Beauté ».

La suite sur le site d’origine

, , ,
%d blogueurs aiment cette page :