Nissan avoue des falsifications de contrôles de pollution de véhicules produits au Japon

Nissan, partenaire de Renault, n’a pas précisé le nombre de véhicules concernés ni la durée pendant laquelle ces méthodes illégales ont été employées. Continuer à lire sur Le Monde

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :