Mellow Yellow épinglée pour avoir détruit des invendus avant de fermer sa boutique de Toulouse

Sans la sagacité d’un internaute, la chose serait passée inaperçue : la marque de chaussures Mellow Yellow a été épinglée sur le réseau social Twitter après avoir déposé devant sa boutique de Toulouse (désormais fermée) plusieurs sacs de chaussures neuves qui avaient été au préalable lacérées à coups de cutter pour les rendre inutilisables.
 

« Une allégorie du capitalisme »

Des photos de ces lacérations volontaires ont été publiées sur le réseau social : 

Interrogé par France 3, l’auteur de ce tweet explique le sens de sa démarche et notamment le terme employé « d’allégorie du capitalisme » :
 

Il s’agit pour moi à la fois de dénoncer un système hyperproductiviste qui gâche des ressources et un système de production qui traite « la ressource humaine » de la même manière que ces biens.

Et l’internaute d’expliquer que ces chaussures neuves auraient pû être données à des associations ou transférées dans d’autres boutiques, puisque celle de Toulouse, après une opération commerciale de liquidation du stock, a fermé. Par exemple, Dons Solidaires collecte les biens non-alimentaires et les redistribuent aux plus démunis. 
 

« Une pratique regrettable » reconnaît la marque

La marque Mellow Yellow (qui fait partie du groupe Eram) a répondu dans un premier temps sur Twitter, reconnaissant que ce geste pourrait paraître « incompréhensible » mais précisant que ces chaussures détruites à Toulouse étaient de toute façon inutilisables !

Selon la marque, les chaussures étaient donc de toute façon « importables« . Une réponse qui n’a pas satisfait les internautes : pourquoi détruire les chaussures si elles étaient déjà inutilisables ?

Interrogée par France 3 Occitanie, la marque est allée un peu plus loin ce lundi nous indiquant qu’il s’agissait d’une « pratique regrettable » :
 

A l’issue d’une enquête interne, la marque a décidé de revoir totalement ses procédures pour que cela ne se reproduise pas, a précisé une porte-parole de la marque. Mellow Yellow va nouer des partenariats avec des associations pour le recyclage des chaussures endommagées mais portables.

Cet exemple est une nouvelle illustration des dérives de certaines marques dans l’utilisation des invendus mais les entreprises sont obligées de revoir leur politique notamment sous la pression des citoyens ou des associations. A Toulouse, comme ailleurs, des initiatives se multiplient notamment sur les produits alimentaires.
 

, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :