L’usine Sanofi qui produit la Dépakine émet des quantités dangereuses de substances toxiques

Des rejets de bromopropane, substance potentiellement cancérogène, atteignent jusqu’à 190 000 fois les normes sur le complexe chimique de Lacq (Pyrénées-Atlantiques). Continuer à lire sur Le Monde

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :