Sorgues : encore plus de monde attendu pour la 5e édition du Green Fest

Les musiques actuelles et l’électro ont le vent en poupe et la 5e édition du Green Fest qui se déroulera le 13 juillet, au parc municipal de Sorgues, ne fait que le confirmer. Des réservations à la hausse, un engouement sur les réseaux sociaux toujours plus grand, en sont le témoin. « On table sur 3 000 personnes cette année contre 2 500 l’année dernière, avec une programmation et une durée du festival plus importante jusqu’à 3 h du matin, confie Teddy Sambuchi. Pour la programmation, je suis attentif à garder un équilibre entre les artistes régionaux, nationaux et internationaux. Pour les régionaux, c’est important, c’est une vitrine. On essaie aussi de garder la parité homme femme sachant que les DJ féminines sont moins présentes mais on veille à ce qu’elles soient représentées. On veille également à l’alternance des live set et des DJ set.« 

Deux scènes

Le festival proposera encore cette année deux scènes en parallèle avec, au programme, toujours des artistes internationaux qui ne sont jamais venus jouer dans la région. Teddy Sambuchi fait part de son sentiment vis-à-vis des invités. « La guest star de la soirée, la Napolitaine Deborah de Luca, est une étoile montante de la techno depuis deux ans. Elle est beaucoup suivie sur les réseaux sociaux avec près de 1 500 000 followers. Elle a une techno qui tape fort.« 

Au programme de la soirée, un mix entre techno, minimal et techouse… Punchy et sexy, comme elle ! « Le duo allemand Pig & Dan qui est sur scène internationale depuis 15 ans, est produit par « Drum code », le plus gros label techno mondial. Victor Ruiz est brésilien, il a une couleur qui lui est propre. Je suis fan. Il a une techno galactique, hypnotique, très prenante. Il nous propose un véritable voyage et c’est un artiste à découvrir. Pleasurekraft va proposer, lors du festival un set autour de son nouvel album qui est sorti en février et qui est le meilleur album de l’année, rajoute Arthur qui s’occupe de la communication du Green Fest. Il avait fait un tube il y a 7 ans, intitulé Tarantula, ce son est connu de tous. Il est passé de nombreuses fois dans des live du DJ international Carl Cox.« 

En ce qui concerne les musiciens régionaux et nationaux, « on peut avoir des live très jazzy comme avec Étienne G et l’Avignonais Second Rôle qui compose beaucoup. Avec Cédric Vian, également avignonnais, qui était en résidence au Bokaos, j’ai voulu casser le clivage DJ de boîte de nuit/festival et prendre le pari. Et puis avec un nom pareil, ce petit-fils de Boris Vian qui a déjà joué avec les plus grands noms comme Martin Solveig, et qui est reconnu pour ses DJ sets en clubs, il peut s’adapter au format festival… Cebb et Miss Airie (la 2e femme du Green) sont tous deux résidents du célèbre Bar Live à Montpellier. Cebb a apporté la culture de bar live et Miss Airie a une techno très identifiée avec un style qui lui est propre et elle a tourné dans toute l’Europe. Et puis, il ne faut pas oublier Axiom & Jaylen Bay qui s’étaient produits l’an passé.« 

Un after officiel sera proposé par les organisateurs dans un lieu qui reste à définir.

* Réservations dans les points de vente habituels, ouverture des portes à 16h le 13 juillet.

Continuer à lire sur La Provence

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :