Racisme et homophobie, les deux maux du football russe

Dans les stades russes, les actes d’agressions physiques et les bannières néonazies ont quasiment disparu. Elles ont laissé la place aux chants racistes et homophobes. Continuer à lire sur Le Monde

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :