Hub Éco – Lambesc : une charte pour soutenir l’économie locale

Dans un contexte ou l’emploi et la compétitivité relèvent de l’urgence, l’économie de proximité constitue une force indiscutable sur le territoire. C’est pour cette raison que le maire de Lambesc, Bernard Ramond, accompagné de son adjoint Louis-Hervé Trellu, délégué au développement économique et au commerce, et en présence de Monique Cassar, présidente de la délégation des Bouches du Rhône, de la chambre des métiers et de l’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont signé, le 25 mai dernier, en salle du conseil municipal, la charte de soutien à l’activité économique de proximité. Bernard Ramond a particulièrement insisté sur le rôle fondamental des artisans sur sa commune et sur sa volonté de les soutenir dans leurs projets. « Les artisans sont des acteurs incontournables de l’économie locale et ils sont indissociables de l’avenir des communes indispensables à leur attractivité et à leur développement« , précise-t-il.

Quatre grandes priorités

« Notre engagement insiste sur quatre priorités que sont le caractère indispensable du service de proximité proposé par les artisans et leur rôle central dans l’animation de la vie économique de la belle commune de Lambesc. A ce titre notre organisme s’engage à faciliter la promotion auprès de consommateur notamment au travers de notre label ’consommez local, consommez artisanal’« , s’enthousiasme Monique Cassar. « La deuxième priorité est notre engagement à favoriser le renouvellement des entreprises artisanales en encourageant la reprise d’entreprise pour maintenir l’activité économique de proximité mais également renforcer l’activité artisanale en plaisant pour la maitrise du cout foncier et en implantant l’activité économique de proximité dans des quartiers résidentiels grâce à des modifications techniques liées à a règlementation« , explique Louis-Hervé Trellu. Enfin, la commune de Lambesc s’engage à soutenir la politique volontariste de la chambre de métiers et d’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur, laquelle repose sur son expertise du secteur artisanal et sur le travail de terrain qu’elle réalise quotidiennement auprès des entreprises. « Je tiens également à remercier Sandie Germain-Bénazet, responsable de la MEE/PIJ et Evelyne Toth responsable du BME qui font un travail remarquable en partenariat avec les associations de commerçants telles que LVC ou encore AZALEE » , conclut Bernard Ramond.

Continuer à lire sur site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :