Forts orages et risque d’inondations

Du lundi 4 juin à 12h00 au lundi 4 juin à 22h00.

Le temps reste très orageux jusqu’en fin de semaine. En effet, une dépression se bloque sur la France alors qu’un anticyclone s’étire de l’Atlantique vers l’Islande. Cette situation est propice au maintien d’un temps très instable qui provoque de nombreux épisodes de forts orages, comme ce lundi. Cette récurence atypique se maintiendra jusqu’au prochain week-end sur notre pays, avec des journées plus ou moins orageuses.

Ces orages remontent d’Espagne et la Méditerranée et touchent principalement les régions centrales ce lundi. Ils sont assez généralisés mais ponctuellement violents et se maintiennent jusqu’en fin de soirée. Il s’agit de l’évolution diurne.

Ils génèrent localement de fortes pluies en 2 à 3 heures équivalent à 2 à 3 semaines de précipitations. Dans ce type de dégradation, les risques de fortes averses de grêle, de foudroiement, de pluies intenses à l’origine d’inondations ponctuelles, de rafales de vent à 100 km/h sont élevés et de phénomènes tourbillonnaires (tornades).

Ce lundi à 10h30, les pluies orageuses se maintiennent encore sur la Côte d’Azur et sur un large quart nord-ouest. Les cumuls pluviométriques sont modérés mais les pluies sont régulières, s’ajoutant à ceux de la veille et de la nuit. On relève ainsi 50 mm à Caussols (06) et 70 mm à Morlaix (29).

Ce lundi à 06h, les orages se maintiennent sur un axe allant de la Bretagne au Grand Est. Sur la Nouvelle-Aquitaine et les reliefs alpins, les averses sont également soutenues.

Ce lundi après-midi, de 12 à 18h, avec la hausse des températures le temps devient lourd et de plus en plus orageux. Une ligne orageuse plus virulente se forme sur les départements placés en alerte Orange, faisant un arc de cercle reliant la Franche-Comté aux Hauts de France, bassin parisien, Normandie, et rejoignant la Bretagne. Sur cet axe, les orages n’atteindront quand même pas la violence de ceux survenus en Bretagne dimanche après-midi, mais seront potentiellement costauds (très fortes pluies, risque de grêle).
Par ailleurs, des orages ponctuellement forts éclatent aussi vers le sud, de la Bretagne au Poitou au nord de l’Aquitaine au sud de l’Alsace jusqu’aux Alpes en passant par le Massif central. 
Le littoral méditerranéen se dégage mais le temps reste très orageux dans l’arrière-pays provençal.

Lundi soir, 18h à mardi minuit, les orages perdent en intensité dans l’Est. Mais ils se maintiennent de la Bretagne au Poitou à la Champagne au sud de l’Alsace en passant par l’Île-de-France.

En milieu de nuit de lundi à mardi, ces orages faibliront partout, avant de reprendre mardi à a mi-journée de mardi par évolution diurne.

Ces orages, assez généralisés, sont ponctuellement violents et génèrent localement de fortes pluies en 2 à 3 heures, ce qui équivaut parfois à 2 à 3 semaines de précipitations. Dans ce type de dégradation, les risques de fortes averses de grêle, de foudroiement, de pluies intenses à l’origine d’inondations ponctuelles et de rafales de vent à 100 km/h sont élevés.
 

Continuer à lire sur site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :