Bédarrides : le e-commerce à la sauce Pedrito store

Sans distributeur, la SAS Vincypack, basée à Bédarrides (Vaucluse), a fait un carton dans le « BtoB » (business to business) avec ses sauces commercialisées sous la marque Pedrito store auprès des professionnels. Des sauces de salade originales qui ont plu et ont entraîné une croissance exponentielle de chiffre d’affaires, de 40 % l’an dernier !

Surfer sur la vague du « food commerce »

« À force d’avoir développé dans les salons et par le bouche-à-oreille notre gamme de 40 références, on s’est dit pourquoi ne pas tenter quelque chose ? », explique Pierre Nicolet. Le président et son équipe de dix salariés se sont donc lancés dans le « BtoC » (business to consumers) en avril. Et, comme auprès des professionnels, ce marché des particuliers est abordé uniquement par le biais du e-commerce. « Aujourd’hui, avec internet, on a la chance de pouvoir contacter directement les consommateurs et de garder notre liberté, sans avoir les freins des intermédiaires, des distributeurs », précise le président qui cible « la clientèle des 25/55 ans » en surfant sur la vague du « food commerce » et de la tendance. « Chronopost commence à distribuer des produits frais », cite en exemple Pierre Nicolet, qui dit que les sauces sont « pensées pour des gens qui font des barbecues, des lunchbox, des pique-niques » et qu’on veut avoir, pour sa salade, « chacun ses saveurs ».

La gamme de Pedrito store se présente sous forme de petites bouteilles rectangles de 20 ml en plastique, que le fabricant annonce « 100 % recyclables ». Le fabricant de sauces précise : « On construit nous-même nos emballages. »

Les produits sont conditionnés en cubes carton de neuf flacons de sauces et vinaigrettes (huile de noix, miel-moutarde, coriandre-curcuma, piment-gingembre, etc.). « Pour les particuliers, ajoute Pierre Nicolet, on a voulu se concentrer sur les salades, avec 18 recettes. » La société indique être « dans une démarche rationnelle d’approvisionnement », au plus proche.

Boutiques à l’étranger

Si, pour l’heure, le marché est prioritairement domestique et francophone, la stratégie de Pedrito store à moyen-long terme est de « développer un réseau de boutiques, très « marketées Made in France ». Pour avoir vécu et travaillé en Asie du Sud-Est et en Amérique du Sud, Pierre Nicolet estime qu’il y a « une vraie image du Made in France ».

L’entreprise vauclusienne développe une gamme particulière, sans gluten et sans lactose. « On a envie de réussir à mettre en avant les produits locaux, éventuellement bio, précise le président. L’objectif, c’est de monter en gamme. »

Continuer à lire sur La Provence

%d blogueurs aiment cette page :