Aix : la difficile prise en charge des ados à l’hôpital

Le personnel du Centre hospitalier est amené à gérer de plus en plus de jeunes patients souffrant de troubles du comportement

Par Stéphanie Durand-Vial

Tentatives de suicide, anorexies mentales, syndromes dépressifs, schizophrénie… L’hôpital public d’Aix accueille de plus en plus d’adolescents souffrant de troubles du comportement, des pathologies nécessitant une prise en charge spécifique. « En 2010, ils occupaient un lit par jour, aujourd’hui, quatre à cinq, livre le Dr Yves Rimet, chef du pôle

Il vous reste 94% à lire.

Continuer à lire sur site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :